À propos

Ma philosophie

Une photo est d’abord l’empreinte du temps, elle est le miroir de notre intime. C’est un présent figé sans passé ni avenir. Elle nourrit notre imaginaire, elle fantasme nos souvenirs, elle peut tout autant sublimer une réalité qui n’a peut-être pas existé comme elle nourrit l’émotion du souvenir de l’instant où elle a été prise.

Notre intime ainsi dévoilé demande un regard sans jugement sans a priori. S’ouvrir au photographe demande ainsi de la confiance et un lâcher-prise qui nous délivre de nos peurs, de nos craintes, de notre reflet du miroir.

L’expérience de modèle nous apprend ainsi sur nous-même, sur ce que nous sommes véritablement sans far et sans les artifices que nous demandent les conventions sociales. Cette expérience nous permet de nous révéler à nous-même et de fixer éternellement ce moment dont nous nous souviendrons à jamais.

Notre mémoire nous rappelle de l’Autre un détail de sa peau, de son visage, de son corps, mais rarement de l’être entier. Notre mémoire nous fige l’image de l’Autre comme une fraction de seconde mais nourrit nos souvenirs pour des années.

Le photographe est le témoin de ce moment d’intimité et il est important de bien choisir ce témoin, car c’est sans doute lui seul qui tiendra devant vous le miroir de votre intime.